A Free Template From Joomlashack

A Free Template From Joomlashack

logo-non LGV.jpg

Dates à retenir :

There are no events at this time
- - PASSARAN PAS - -
- - PASSARAN PAS - -
- - PASSARAN PAS - -

Menu

Joomla Slide Menu by DART Creations

Les nouveautés

LNMP - Rencontre avec Mr le Préfet le 21 février 2013 Imprimer Envoyer

 

Nous avons été reçus, avec amabilité, pendant près d'1h10.

Il y avait M le Préfet, M Tourre du SGAR, M Burtet de la DREAL, Mme Jourget Directrice de DTM

En préambule nous avons demandé à M le Préfet ce qu'il retenait de ce dossier. Il nous a confirmé sa position favorable (qui semblait sans appel) pour la vitesse à 350 km/h du TGV.

Nous sommes donc revenus sur ce point et cela nous a permis de dérouler l'essentiel de ce qui avait été préparé (en résumé : une ligne polyvalente - fret et voyageurs-, permettant un vrai report modal, avec une vitesse modulée et diminuée pour permettre une réelle insertion dans le territoire). Nous avons été précis, autant dans les apports techniques, qu’économiques ou sur les problématiques de tracé.

Son attention et écoute ont été certaines et nous pensons avoir apporté un fléchissement à sa posture de début de réunion, (mais c'est une impression).

Il a convenu que nous serions amenés à se revoir. Il a confirmé qu'il était dans l'attente de l'accord du ministre pour lancer la concertation. Il est revenu sur le fait que les décisions à ce jour n'étaient pas prises, il y avait des orientations à choisir. Pour l’instant, le financement n'est pas fixé, (nous avons plus ou moins compris qu’un retard de plusieurs années peut être envisagé).

Concernant les problématiques locales de tracé, ne pouvant pas recevoir toutes les associations,  il a confirmé que ses services et les Préfets ou sous-Préfets seraient à même d'aborder les points spécifiques et écouter les propositions locales des territoires.

Son attente vis à vis des Gardiens de la Gardiole était réelle car il a plusieurs fois abordé la problématique de la Gardiole.

Je n'ai pas manqué de lui dire que nous le verrions sur le point spécifique du secteur, que j'ai abordé toutefois, en parlant tout de même des enjeux économiques de Gigean, de la plaine de Fabrègues, des lotissements, du bassin de Thau, etc, et que nous avions le soutien des élus. Il a demandé s'il y avait une opposition locale au passage de la ligne ferroviaire dans la Gardiole, je lui ai répondu que du point de vue de l’association non, mais avec des réserves et des exigences de protection, et que par ailleurs, il y avait sur le secteur du Bassin de Thau un mouvement contre la ligne.

J’ai également rappelé que notre association, loin de rejeter un problème, s’en emparait et était force de propositions et que nous préférons la concertation, même si descendre dans la rue est toujours possible.

Ceci étant, nous en  avons profité pour poser un vrai contexte régional, rappelant nos exigences et priorisations, les enjeux de territoire, protections des citoyens, …

Voilà pour l'essentiel, pas de délais ou échéances, mais tout un travail à reprendre car il a les idées bien arrêtées et il a surtout écouté RFF.

Katia Baumgartner

Présidente des Gardiens de la Gardiole

 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack