A Free Template From Joomlashack

A Free Template From Joomlashack

logo-non LGV.jpg

Dates à retenir :

There are no events at this time
- - PASSARAN PAS - -
- - PASSARAN PAS - -
- - PASSARAN PAS - -

Menu

Joomla Slide Menu by DART Creations

Les nouveautés

Ô temps suspends ton vol ?? !! Imprimer Envoyer

 Quel « étrange » silence règne après tout le remue ménage de ces dernières semaines. Serait- ce des craintes de nos adversaires et certains acteurs concernés en cette période pré électorale ?

Les GARDIENS ont volontairement laissé passer quelques jours avant de vous communiquer les derniers points du dossier contre la décharge et leur appel à l’action. En effet loin d’être « endormis" ou attentistes, nous avons affûté nos armes juridiques.

Certes, on pouvait se féliciter de cette excellente initiative de l’Agglo et de son Président, dont les différentes annonces et délibération laissent espérer un véritable changement de cap de la politique en matière de traitement des déchets produits sur le territoire de l’agglomération de Montpellier et la zone Est du Département de l’Hérault.

Cependant, l’association des Gardiens de la Gardiole, loin de crier victoire prématurément, vous rappelait avec beaucoup d’énergie, notamment lors de notre assemblée générale du 31 janvier dernier, qu’il fallait rester vigilants et prudents.

Et nous avions raison !

En effet, on pourra s’interroger sur le calendrier des différentes annonces ou publication d’arrêtés qui se sont succédés etc. Cet étrange ballet finalement ne nous surprend pas, et donne raison à nos alertes.

La Cour d’Appel de Marseille a rendu son jugement sur le PIG N°1, et le rend de nouveau valide. Cet arrêté a été signifié à l’association une semaine après avoir été promulgué, et donc après notre assemblée générale… ! Coïncidence, pensez-vous ?

On peut s’interroger sur les motivations de la Cour qui a rendu un tel un jugement compte tenu de la jurisprudence du Conseil d’Etat en matière de réglementation des PIG et collectivités compétentes sur la gestion des déchets ménagers et assimilés.

Nous nous étions préparés à cette éventualité, et nous sommes donc juridiquement prêts à attaquer cet arrêté et former un pourvoi en cassation.

Pourquoi vous tenir prêts à agir :

Ce dossier, depuis près de 7 ans, nous le portons et le défendons avec vous sur le plan juridique et médiatique. Et c’est bien notre force d’action qui garantit nos chances de réussite.

L’obstination des Gardiens a permis une avancée significative sur un des points du dossier : la confirmation par écrit du préfet qu’il abrogerait son arrêté de PIG N°3 dès lors que l’Agglo aurait voté une délibération qui en annulerait la demande. Et le 26 janvier, l’agglomération a voté cette délibération.

Les Gardiens de la Gardiole ont su apprécier cette étape et la volonté manifeste d’avancer de manière constructive et concertée.

Toutefois, le contenu de cette délibération laisse planer par une certaine opacité dans les termes utilisés, un doute et l’incertitude d’une réalisation toujours possible du projet. Néanmoins, elle abroge bien la demande de PIG et le préfet doit donc lui aussi abroger son arrêté.

Nous avons donc, dans un premier temps, demandé :

-       à M. le Préfet de bien vouloir retirer tout PIG sur le dossier.

-       Et au président de l’Agglomération de bien vouloir nous confirmer que la communauté, par la délibération votée, entendait bien abandonner définitivement tout projet d’enfouissement sur le massif de la Gardiole ; nous lui avons par ailleurs demandé de bien vouloir soutenir notre demande de retrait de PIG puisque cela ne correspond plus à l’orientation retenue par l’agglomération.

A ce jour, nous n’avons reçu aucune réponse.

C’est pourquoi nous vous disons : soyez prêt à agir.

Ce ne sont pas les sourires de circonstance, ni les salutations et serrages de mains d’usage qui nous font oublier notre combat. Si les acteurs concernés par ce dossier le pensaient, ils en seront pour leur frais. Nous avons appelé de nos vœux la concertation, l’apaisement dans nos relations et le début d’année semblait orienté en ce sens.

A ce jour nous sommes en droit de nous interroger…

Les Gardiens de la Gardiole, sans réponse satisfaisante aux questions posées et dans l’hypothèse où le Préfet déciderait de ne pas retirer tout PIG (qu’il soit N° 1 ou 3 c’est toujours le même projet posé) sur ce dossier, se feront forts d’utiliser le temps disponible, avant de lancer les recours juridiques, en action sur le terrain.

Et les quelques semaines qui s’annoncent seront propices par la venue de certaines personnalités politiques de toutes tendances politiques, de mettre l’accent sur le risque de décharge sur la Gardiole, avec la question de la protection de l’environnement, des emplois, au cœur des débats…

Gardiens, Soyez prêts à Agir ! Et Passaran Pas

 

Pour les Gardiens de la Gardiole,

la Présidente Katia Baumgartner

 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack