A Free Template From Joomlashack

A Free Template From Joomlashack

logo-non LGV.jpg

Dates à retenir :

There are no events at this time
- - PASSARAN PAS - -
- - PASSARAN PAS - -
- - PASSARAN PAS - -

Menu

Joomla Slide Menu by DART Creations

Les nouveautés

Il s'acharne !! Imprimer Envoyer

GEORGES FRECHE, PRESIDENT DE REGION, PRESIDENT DE  L’AGGLO

MAINTIENT SA VOLONTE DE DETRUIRE LA GARDIOLE, LES EMPLOIS

 ET LA PERENNITE ECONOMIQUE DE TOUT LE SECTEUR !!

 

Malgré 2 échecs cuisants (annulation du Projet d'Intérêt Général (PIG) n°1, victoire sur la délibération de l'agglo qui demandait un 2ième PIG, et qui a été annulée par le Tribunal Administratif au printemps) l’agglo de Montpellier vient de redemander un 3ième PIG. Ce PIG permettrait au Préfet de se substituer au Maire afin de valider ce projet.

C'est un simulacre de démocratie !!

Bien que nous ayons déjà agi massivement lors des consultations précédentes (pour rappels : des centaines d’interventions, plus de 3000 textes de refus lors de l’enquête publique, cent cahiers de doléance remplis…),

Il est de notre devoir de relever l’affront que nous infligent

une fois de plus les dirigeants de l’Agglo !

Il est donc impératif pour chacun d’entre nous de se rendre à la Mairie de Fabrègues afin d’exprimer massivement et fortement notre refus total de ce projet absurde et ceci avant le 10 septembre 2010 et si possible dès réception de ce document. 

2 possibilités :

  1. Si vous n'êtes jamais venus vous exprimer : il est toujours temps d'agir et de faire entendre votre voix et votre choix, servez-vous pour cela, si nécessaire, des objections développées au verso. VENEZ !
  2. Si vous vous êtes déjà exprimés, nous comprenons votre ras- le -bol, vous pouvez si vous le souhaitez l'exprimer et nous vous suggérons ce texte à moduler selon vos inspirations :

« Assez de mépris, arrêtez ce simulacre de légalité que vous voulez obtenir par cette consultation. Je suis contre ce PIG, et je l'ai déjà exprimé par 2 fois. Reportez vous à mes écrits précédents lors des consultations des PIG et enquête publique. Ma position et mon avis n'ont absolument pas varié. Ils se sont renforcés dans le refus, contre ce scandale sans nom ! Non à ce projet qui n'est pas un projet pour l'intérêt de la communauté ».  

 PASSARAN PAS !

 

AVIS ENQUETE P.I.G.(Projet d’Intérêt Général) Août 2010

Pour trouver des sites d’implantation, l’agglomération de Montpellier avait fait réaliser des études par ANTEA qui avait trouvé des sites plus favorables et classé le site de Fabrègues en zone sensible ; zone défavorable et peu favorable selon les prescriptions du code de l'environnement et les projets de cette nature.  

  - Le projet SITA se situe sur  le domaine Mirabeau en zone agricole (viticole, céréalière et potagère) en bordure de ZNIEFF (zone naturelle protégée), dans une zone dont la protection devait être étendue. Non seulement ce projet supprime plus de 30 ha de terres agricoles, mais il va détruire une partie des cultures environnantes. (Contraire au Schéma de Cohérence Territorial qui préconise de les protéger). Ce même SCOT préconise que la localisation des installations ne doivent pas porter atteintes aux espaces sensibles dont le massif de la Gardiole (p.165 du document.)

  - Les cartes du SDAGE et du BRGM montrent que ce site est en pleine zone karstique (voir sur notre site). Or la  zone karstique est considérée comme la réserve d’eau la plus importante de la planète, et la plus fragile. Elle représente 90% de ces réserves sur seulement 5% de la surface des terres ! Ces cartes indiquent que ces zones aquifères karstiques ont un fort intérêt stratégique pour les besoins en eau actuels et futurs; elles indiquent leur vulnérabilité  à la pollution microbiologique.

  - Tous les experts géologues spécialistes du karst que nous avons consultés nous ont avertis du risque important pour la qualité des eaux souterraines et compte tenu des fissures et failles qui longent le massif de la Gardiole, ce projet compromettra la qualité des eaux du bassin de Thau, des Thermes et celles des forages d'Alimentation en Eau Potable du secteur et en particulier d’Issanka qui alimente la ville de Sète ! L'Eau représente un enjeu majeur pour l’avenir, il est de notre responsabilité de la protéger contre tous risques.

  - L’insuffisance des études menées par SITA ne permet pas d’apprécier les risques, et en particulier pour les 75 puits et la centaine de forages présents dans un rayon de 1,5 Km (non pris en compte dans ses études).

  - Ce projet ne peut être qualifié d’intérêt général alors qu’il menace des emplois et l’équilibre économique de toute une région (Schneider ex Areva , tous les producteurs, maraîchers, conchyliculteurs, le tourisme …)

  - L’insuffisance de la législation est très laxiste vis à vis des CSDU pour lesquels elle ne réclame qu’une amélioration, sans exiger de performance énergétique, sans exiger la parfaite étanchéité des équipements censés protéger le sous sol. Dans la décharge de Villeneuve Loubet, la preuve a été faite que les lixiviats (jus des ordures) ont pollués la nappe phréatique.

  - Ce projet de décharge ne peut pas être « d’intérêt général » quand on sait que dans certains pays d’Europe, pour respecter les directives Européennes de protection et même d’amélioration de la qualité des eaux souterraines, ont interdit les activités polluantes au-dessus des nappes phréatiques. On n’y autorise que les cultures “bio” ! Ce projet va à l'encontre des Directives et Lois européennes sur l'eau et ses protections.

  - Ce projet ne respecte pas les exigences du Plan Départemental d'Elimination des Déchets Ménagers et Assimilés, ne respecte pas la Charte de l'environnement inscrite dans notre constitutions, ne respecte pas le code de l'environnement sur beaucoup de points dont celui qui préconise des sites déjà dégradés pour l’implantation de ce genre de projet : la GARDIOLE n'est pas un site dégradé !!

  - Dans l’intérêt général il est de notre devoir de protéger les espèces en voie de disparition qui peuplent notre Gardiole (l’outarde canepetière, le lézard ocellé…). Le président régional pour la ligue de la protection des oiseaux et l’éminent professeur Jouventin nous ont alertés sur ce risque majeur lié au projet.

  - Avant de mettre en place des structures d’enfouissement, on devrait exploiter à fond les autres traitements en amont et en particulier le tri à la source qui est loin d’être performant. Seulement 17 500 t triés en 2007 par DEMETER (poubelle jaune) pour une population de plus de 450 000 ha (soit seulement 9 %).

  - Le projet de CSDU étant incompatible avec l’activité de l’usine de SCHNEIDER (EX AREVA) proche de seulement 250 mètres de celui-ci, compromet l’avenir des 300 employés du site et des 800 chez les sous-traitants. Au niveau de l’économie locale, dans le contexte actuel, cela irait aussi complètement à l’encontre de l’intérêt général.

  - Diverses autres solutions existent, autres que les décharges et l'incinération. Un projet alternatif non polluant étant possible et proposé, compte tenu des risques, il serait bon, pour ce même intérêt général, de permettre sa réalisation. Conscients de devoir de répondre au problème des déchets selon l’intérêt général, nous sommes prêts à traiter, chez nous, à Fabrègues, les mêmes déchets et en même quantité mais de façon différente.

 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack