A Free Template From Joomlashack

A Free Template From Joomlashack

nonmegadecharge.jpg

Dates à retenir :

There are no events at this time
- - PASSARAN PAS - -
- - PASSARAN PAS - -
- - PASSARAN PAS - -

Menu

Joomla Slide Menu by DART Creations

Les nouveautés

Communiqué des Gardiens de la Gardiole suite à l’article de la Gazette du 8/07/2010 Imprimer Envoyer

Communiqué des Gardiens de la Gardiole suite à l’article de la Gazette du 8/07/2010

Quel dommage que Monsieur le Préfet qui nous avait pourtant semblé être un homme attentif, censé et pertinent, puisse se fourvoyer dans les chemins de la malhonnêteté intellectuelle et participe à l’intoxication de la population par la manipulation des informations données.

En effet en réalisant les raccourcis dans ses dires lors de son interview sur le dossier de la décharge et des Gardiens de la Gardiole, dans la Gazette, il entretient bien évidemment la polémique.

La mémoire courte de Monsieur Latron est préjudiciable à son efficacité et crédibilité ; il oublie que ce sont ses propres services qui ont demandé à Plasco Energy de retirer le dossier de demande d’autorisation d’exploiter déposée en préfecture en 2008. Nous avons le courrier qui l’atteste,  il est consultable sur le site des Gardiens de la Gardiole.com (onglet courriers échangés, puis courriers reçus,  c’est le courrier du 1 décembre 2008). Pour ceux qui auraient des doutes, l’original est consultable auprès  des Gardiens de la Gardiole.

M Latron se fait fort de dire qu’il voulait aider le Directeur Général de Plasco à développer son projet, diantre ! Est ce donc aider quelqu’un que de lui dire que la préfecture n’autorisera pas son implantation ? Nous ne devons pas avoir les mêmes définitions, ni accorder le même sens au mot « aider » à moins que ce ne soit les intérêts de ceux que l’on veut aider qui changent le sens de ce mot ?

Nous, nous n’avons pas la mémoire courte, et nous n’oublions pas que M Latron a travaillé avec M Carenco, celui qui va maintenant œuvrer pour SUEZ, dont fait parti SITA SUD… Tout s’explique !

La perte de mémoire semble collective à la préfecture, nous sommes inquiets, vraiment, notamment pour Monsieur le préfet qui lors de notre dernier rendez vous s’était bien rendu à l’évidence des éléments opposables que nous apportions puisqu’il nous a demandé de lui transmettre des compléments et lettres d’intention des prestataires  pour des solutions alternatives. Nous précisant même, de bien finaliser les dossiers avant de lui les apporter. Ce que nous pensons avoir terminé pour la rentrée prochaine.

Si le procédé n’était pas fiable, pourquoi un appel à concurrence pour ce type de projet aurait été lancé sur l’ouest de notre département ? Pourquoi un député de la République (Monsieur D’Etorres pour ne pas le nommer) souhaite porter un projet de ce genre ? Pourquoi une autorisation d’exploiter un module de gazéification par torche à plasma aurait été délivrée dans les Landes  en juillet 2009 ? Pourquoi  le ministère canadien, pour ne parler que de Plasco Energy, aurait publié un avis attestant de la fiabilité, de l’intérêt majeur de ce procédé ?

Que les troubles de mémoires dont sont atteints certaines personnes, que Monsieur le Préfet relaye ces allégations, sont forts désobligeants et suscitent des interrogations quant au ridicule de la situation dans laquelle ils s’enferment. Pathétique aussi les petits moyens communicationnels utilisés pour faire pression sur l’opinion.

Finalement le combat juste et solide que mènent les Gardiens avec le soutien de la municipalité de Fabrègues et des nombreuses communes également doivent les inquiéter et ils tentent quelques malheureuses tentatives pour faire croire le contraire.

 

Et que dire du « silence étouffant » autour du risque environnemental ? Alors même que des experts de renom le confirment, la préfecture se retranche vers des « mesurettes compensatoires » qui n’ont pas fait preuve de leur efficacité, lorsqu’on découvre les nombreux procès pour fuite de lixiviat, pollution des terres et des eaux etc.

L’ADEME elle même dont se prévaut tant Monsieur le Préfet a constaté des taux de fuite de 45% à 75% en milieu fissuré, sur un casier de 3 ans (en 2008) à Villeneuve Loubet et à Belfort. Sans commentaire !

 

Et bien non, cela ne nous déstabilise pas, nous nous sentons justes dans l’obligation d’apporter un peu de rectificatif dans cette vérité tronquée. Nous sommes transparents, toutes nos informations sont sur notre site internet pour votre information éclairée.

 

Passaran pas

 

 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack