A Free Template From Joomlashack

A Free Template From Joomlashack

nonmegadecharge.jpg

Dates à retenir :

There are no events at this time
- - PASSARAN PAS - -
- - PASSARAN PAS - -
- - PASSARAN PAS - -

Menu

Joomla Slide Menu by DART Creations

Les nouveautés

Le mot de la présidente Imprimer Envoyer

 

Chers adhérents,  sympathisants du combat, ou visiteurs occasionnels de notre site,

Depuis plus de 6 ans, nous combattons fermement le projet de décharge sur la Gardiole. Philippe MASSERINI, fer de lance de cette action, a porté quotidiennement haut et fort nos voix, nos arguments, soutenu par une équipe solide et les populations. A l’issue de l’Assemblée Générale du 3 mars dernier, il a effectivement annoncé qu’il devait, pour raisons personnelles, quitter la présidence mais restait bien entendu à nos côtés, au Conseil d’Administration.

Qu’il soit ici encore véritablement remercié pour son engagement, son énergie, et le travail accompli.

Ce combat, je le connais très bien, puisqu’engagée dès le début de la création dans l’Association et secrétaire depuis septembre 2005. Aujourd’hui, je prends la Présidence et je tiens à assurer à chacun d’entre vous, que je poursuivrai l’action avec autant de vigueur et de convictions.

Je tiens à remercier encore les membres du Conseil d’Administration qui m’ont élue et accordée toute leur confiance, témoignage de mon engagement à leurs côtés et aux vôtres.

Nous souhaitons également la bienvenue à deux nouveaux membres au Conseil d’Administration : Magali Sablier de Mireval et Jean-François Portejoie de Fabrègues.

Je salue ici, aussi, le travail opiniâtre (pour ne pas dire acharné), fournit par l’ensemble des membres du Conseil d’Administration actuel et passé, les membres du Groupe Festivités, mais aussi ceux qui ont été présents à un moment ou un autre. Tout ceci est, bien entendu,  possible grâce à leur motivation exceptionnelle et leur conviction de la justesse de ce combat, soutenues et poussées par vous, toujours plus nombreux.

On ne le dit jamais assez, mais c’est bien ensemble, solidaires que nous gagnerons. Depuis plus de 6 ans, nous avons réussi à bloquer ce projet et je sais pouvoir compter sur chacun d’entre vous, à mes côtés, pour aller à la victoire.

A la veille de ces Elections Régionales, il me parait utile de faire un point. Apolitiques, nous le revendiquons, le maintenons, et nos soutiens sont de tous bords.

Certains se demandent, compte tenu de l’enjeu vis-à-vis du président de région sortant,  pour qui voter. Pour rappel, il est notre plus farouche adversaire, bloquant tout dialogue et à l’initiative du projet de décharge.

Loin de nous l’idée de vous indiquer pour qui voter, mais nous pouvons vous indiquer pour qui ne pas voter, si on veut un vrai dialogue futur.

Allez bien sûr, là où vos sensibilités vous orientent sauf, selon nous, vers George Frêche, ses acolytes ou ceux qui pourraient faire liste commune.

Nous avions demandé par courrier à tous les candidats aux Régionales de se positionner sur le thème de la gestion des déchets dans la région, leur projet environnemental, ainsi que le dossier de la méga décharge.

Certains nous ont répondu par écrit d’autre nous ont rencontré directement  sauf … devinez : George Frêche, aux abonnés absents !

Il n’a jamais répondu à nos courriers, ni à ceux des délégués des salariés d’AREVA avec qui, depuis 6 ans, nous avons tenté en vain de rencontrer celui qui nous méprise, comme il méprise la plus part de ses administrés.

Madame Jamet, Messieurs Drevet, Martinez, Plana , eux, n’ont pas jugé utile de nous répondre et de se positionner. A moins que cela ne soit en raison de leur ignorance sur la question du traitement des déchets ?

En ce qui concerne les autres candidats, pour information :

  • M. Couderc dans sa lettre se positionne fermement contre le projet sur la Gardiole au motif du danger pour l’environnement exceptionnel à préserver et se dit prêt à se battre à nos côtés, même s’il n’est pas foncièrement contre le principe de l’enfouissement en règle générale…
  • M. Jeanjean, par courrier et lors d’une réunion publique, a exprimé formellement son opposition  au projet et son soutien aux Gardiens de la Gardiole.
  • M. Revol qui soutient les Gardiens de la Gardiole et Fabrègues depuis longtemps (bien avant d’être maire de Grabels ou candidat aux Régionales) s’est positionné aussi lors de sa venue à Fabrègues. Et avec M. Liberti, ils soutiennent également la nécessité d’élaborer de vraies filières de valorisation des déchets comme nous le proposons aussi.

M Revol nous a permis d’avoir un entretien fructueux avec M. Mélanchon, député européen, lors de sa venue à Montpellier.

  • Quant aux Verts de Montpellier, et M. Roumegas, nous avons pu renouer le dialogue, et nous l’avons rencontré en présence de M. José BOVE  pendant plus d’une heure d’entretien riche en possibilités.
  • Notre rendez-vous suivant était avec Mme Mandroux et M. Allies, avec un entretien également très fructueux. Et malgré les tentatives du journaliste de France Bleu Hérault de l’empêcher de s’exprimer sur le sujet vendredi 5 mars dernier, elle a pu formuler son soutien, souhaite réexaminer les alternatives que nous avançons et se propose de travailler à une solution globale et régionale sur le traitement des déchets.

(à lire sur son blog au lien suivant : http://helenemandroux2010.fr/actualit%C3%A9/rencontre-avec-%C2%AB-les-gardiens-de-la-gardiole-%C2%BB)

A ce sujet, chacun des candidats qui nous a répondu et rencontré souhaite un vrai débat d’orientation et une régulation, avec filière concertée au plan régional, du traitement des déchets.

Chacun nous a aussi rejoint sur le combat à mener pour un retour à l’expression démocratique de la politique locale, dans le respect des lois républicaines, ce qui nous fait aujourd’hui cruellement défaut avec le président de région actuel (et président d’agglo…au vu de sa double casquette…)

Notre dernier rendez- vous  a été organisé sous l’impulsion de M. le Député Robert  LECOU. Il nous a permis de rencontrer en présence de M. R.COUDERC, M.  Dominique Paillé, Conseiller du Président de la République. Ce dernier, très attentif, a mesuré l’ampleur de notre action, du combat et les points clefs de ce dossier. A la lumière des éléments apportés et son opinion faite, il s’est engagé à porter notre dossier directement auprès du Président de la République et rencontrera M. BORLOO.

Alors à tous : continuons notre action, elle est loin d’être vaine. Les enjeux dépassent notre cadre local, la preuve en est, de l’écoute dont nous avons bénéficié et du ralliement de  presque toutes les communes du Bassin de Thau et environs.

Un seul mot d’ordre,  PASSARAN PAS ! 

Pour les Gardiens de la Gardiole,

La Présidente, Katia BAUMGARTNER

 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack