A Free Template From Joomlashack

A Free Template From Joomlashack

logo-non LGV.jpg

Dates à retenir :

There are no events at this time
- - PASSARAN PAS - -
- - PASSARAN PAS - -
- - PASSARAN PAS - -

Menu

Joomla Slide Menu by DART Creations

Les nouveautés

A Mme Moschetti-Stamm (4 janvier 2006) Imprimer Envoyer

Association « LES GARDIENS DE LA GARDIOLE »

Pour la valorisation et la Protection de notre environnement.

19 rue Jean Philippe Rameau, 34690 Fabrègues.

www.lesgardiensdelagardiole.com 

Fabrègues, le 04 janvier 2006 

 

A Madame MOSCHETTI-STAMM

                                   Madame,

Nous voudrions connaître le sens de votre engagement politique. En effet, vous connaissez le projet de méga décharge dont l’implantation serait envisagée sur le massif de la Gardiole et sur le territoire de Fabrègues. Nous vous avions déjà écrit le15 juin 2005 pour vous manifester notre surprise par rapport à ce choix et vous demander votre soutien.

La cause étant d’une telle importance et tellement en rapport avec votre sensibilité et vos compétences que nous pensions que vous auriez répondu à ce courrier, mais cela n’a pas été le cas.

            Ce projet sur un terrain privé, orchestré par le groupe SUEZ, serait installé à 300

mètres des premières maisons, à 1.500 mètres d’une école ; dans ce périmètre, il y a déjà 1.000 personnes qui y vivent. Il affecterait de façon définitive l’environnement du massif de la Gardiole, considéré jusqu’à ce jour comme le poumon vert de Montpellier.  Nous ne vous ferons pas l’affront de vous rappeler la somme de toutes les nuisances qui s’y rapporteraient (pollutions de tous ordres) sans compter la menace économique de la fermeture d’une entreprise (1.000 emplois menacés en tenant compte des sous-traitants).

             En toute humilité, nous qui avons beaucoup moins d’expérience et de militantisme que vous dans le domaine de l’environnement, souhaitons simplement comprendre quel sens vous donnez à votre engagement politique, quelle valeur donnez-vous au mot « écologie » ? Nous comprenons bien que la gestion des déchets dans une agglomération comme Montpellier n’est pas un problème facile à traiter.

Mais vous avez l’occasion, à travers ce projet, de donner un sens au mot ECOLOGIE.

Ce mot représente-il pour vous un moyen d’arriver au « pouvoir » et de tenter de le garder quitte à en oublier son concept ou représente-il un idéal vers lequel il faut tendre ?  

             Ce projet a été débattu au sein des différentes instances politiques de  l’Agglo.

Nous ne comprenons pas vos silences tout au long de cette année 2005, nous nous étonnons de votre absence de réaction à notre courrier, de vos absences de participation à toutes les manifestations que nous avons organisées. Il nous semble que tous les éléments qui sont contenus dans ce dossier de méga-décharge devraient vous révolter, vous inspirer du dégoût.

Vous êtes vous posé la question suivante : « Peut-on croire dans les promesses aseptisées de SITA/SUEZ » ?

Vos silences signifient-ils que vous êtes d’accord avec le choix que veut nous imposer la direction de l’Agglo (demande du 22 avril 2005 au Préfet d’utiliser une procédure de PIG) ? Ou bien que vous êtes complice par omission ?

            A l’heure où l’on s’indigne que certains pays ne ratifient pas le protocole de Kyoto, où l’on craint pour la couche d’ozone, vous avez l’occasion d’agir à votre échelon, d’influer sur la vie politique (au sens de la Res Publica). Remplissez vos engagements, vos devoirs de militants authentiquement écologistes.

Quelle formidable occasion nous est donnée aujourd’hui de commencer à changer les mentalités et les modes de consommation de nos concitoyens  en faveur d’une gestion maîtrisée et durable de nos déchets ! Pour cela, il ne faut pas sacrifier un lieu et une population uniques, mais plutôt répartir plus équitablement entre plusieurs sites de dimensions acceptables les déchets ultimes à enfouir, afin de responsabiliser chaque consommateur de l’est du département, de la nécessité d’un changement de son comportement pour en produire moins..

            Aidez-nous à trouver des solutions pour la gestion des déchets, une solution pour protéger et valoriser ce massif, bijoux du littoral montpelliérain.

Veuillez agréer, Madame Moschetti-Stamm, l’expression de nos sentiments distingués.

Pour les Gardiens de la Gardiole,

Le président, Philippe Massérini.

 

 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack