A Free Template From Joomlashack

A Free Template From Joomlashack

nonmegadecharge.jpg

Dates à retenir :

There are no events at this time
- - PASSARAN PAS - -
- - PASSARAN PAS - -
- - PASSARAN PAS - -

Menu

Joomla Slide Menu by DART Creations

Les nouveautés

A Mr Jacques Chirac Président de la République (29 juin 2005) Imprimer Envoyer

Association « LES GARDIENS DE LA GARDIOLE »

Pour la valorisation et la Protection de notre environnement.

19 rue Jean Philippe Rameau, 34690 Fabrègues.

www.lesgardiensdelagardiole.com

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

A Monsieur Jacques Chirac,

Président de la République Française.                                   Fabrègues, le 29 juin 2005.

Monsieur le Président de la République,

Ce samedi 25 juin 2005, une foule de 2500 à 3000 manifestants a envahi les rues du village de Fabrègues dans l’Hérault afin de protester contre la décision prise par Monsieur le Préfet Idrac de choisir ce village afin d’y faire implanter par une société privée, SITA SUD, un pôle multi filières de traitement et de stockage de déchets.

150000 tonnes de déchets annuels sur un site qualifié de poumon vert de Montpellier dans les études du schéma de cohérence territoriale de l’Agglomération., et alors même que votre Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable envisageait d’en agrandir le périmètre protégé ! Et ce projet laissé à la discrétion et aux appétits financiers d’une société privée, avec tous les excès tant quantitatifs que qualitatifs que cela supposerait, voilà de quoi, vous en conviendrez sans doute, donner aux populations limitrophes le sentiment d’être sacrifiées sans concertation aucune.

Et puis, pour couronner le tout, est né dans l’opinion publique le sentiment que le représentant de l’état, le Préfet lui même, semble sinon mépriser, pour le moins traiter avec une ironie déplacée les populations concernées :

Par exemple, quand lors de la dernière réunion de travail procédant au choix définitif du site, il prend la peine d’y inviter tous ceux qui de près ou de loin peuvent avoir un intérêt à défendre, mais néglige curieusement le principal intéressé, c'est-à-dire Monsieur Jacques Martinier, Maire de Fabrègues et au-delà de lui tous les administrés que ce dernier représente.

Par exemple encore quand, pour mieux faire passer en force son projet d’intérêt général qui semble satisfaire avant tout à certains intérêts privés, il tente de jeter le discrédit sur le maire de Fabrègues dont il veut subroger les pouvoirs en matière d’élaboration du Plan d’Occupation des Sols. Ainsi, il affirme que l’ancienne décharge municipale, fermée depuis 1999 serait encore en activité…Alors que chaque Fabrèguois sait bien que bien qu’elle n’a pas été depuis réhabilitée, elle ne fait plus l’objet d’une quelconque activité, à tel point que bien des habitants, en entendant Monsieur le Préfet la nommer, se sont demandé à quelle décharge pouvait-il faire allusion.

Par exemple enfin, quand il manie l’ironie aux limites de l’acceptable, puisqu’en voulant ridiculiser certains maires il n’hésite pas à se moquer du premier Magistrat de la République ainsi que nous l’avons constaté dans cet extrait du Midi Libre du Dimanche 26 juin 2005 :

chirac

 

Monsieur Jacques Martinier, notre Maire, vous a récemment écrit afin de solliciter une audience afin de vous entretenir de ce  problème d’implantation de « méga décharge » qui est ressenti comme une aberration écologique par tous ceux qui vivent au pied du singulier Massif de la Gardiole.

Afin  d’appuyer cette démarche, plus de mille fabrèguois vous ont, ce dernier week-end, manifesté par fax leur espoir de vous voir consentir à répondre favorablement à cette requête.

Toujours dans cet espoir à l’heure où vous lirez ces lignes, nous croyons que vous ne manquerez pas de douter, pour le moins, du bien fondé de la mise en œuvre de ce projet aux conséquences irrémédiables, et qu’enfin, avec la réhabilitation des principes de concertation et de respect qui ont failli jusqu’à présent dans la détermination des choix réalisés, la raison et le bon sens l’emporteront.

Avec notre confiance, veuillez agréer Monsieur le Président de la République, l’expression de notre profond respect.

Pour l’Association, le président,

Philippe Massérini.   

 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack