A Free Template From Joomlashack

A Free Template From Joomlashack

nonmegadecharge.jpg

Dates à retenir :

There are no events at this time
- - PASSARAN PAS - -
- - PASSARAN PAS - -
- - PASSARAN PAS - -

Menu

Joomla Slide Menu by DART Creations

Les nouveautés

MIDI LIBRE, Edition du 22 juillet 2005 Imprimer Envoyer
"MIDI LIBRE, Edition du 22 juillet 2005


«Les Fabrèguois manifestent devant l'Agglo»

"Les Fabrèguois ne désarment pas. A l'initiative de l'Association des gardiens de la Gardiole, 200 personnes environ ont manifesté hier,devant l'hôtel d'agglomération, pour s'opposer à l'implantation d'une « décharge » sur leur commune.

Armés de tambours et de sifflets, ils sont venus « faire du bruit » alors que le conseil d'Agglo tenait au même moment une séance qui devait entériner le projet de schéma de cohérence territoriale (Scot). Un vote qui contraint la mairie à modifier le Pos de Fabrègues qui ne pourra plus protéger ses habitants de l'implantation d'un centre de stockage de déchets ultimes (CSDU). "

"Pour cette deuxième manifestation (la première avait réuni près de 2 000 personnes à Fabrègues, en juin dernier), les opposants avaient imaginé de nouvelles pancartes. Leurs cibles : Sita-sud, l'entreprise privée future gestionnaire de la décharge ; mais aussi Jean-Pierre Moure, conseiller général du canton, et Georges Frêche, président de l'Agglo. Sur des banderoles, on pouvait lire notamment : « On va vivre de Moure et de Frêche ! »

Toutes les générations participaient au rassemblement. De Julien, 10 ans, qui a peur que la décharge « sente mauvais », à Emmanuel Moliner, Fabrèguois de 67 ans, qui « ne souhaite pas que ses enfants récupèrent des bactéries ».

La décision du préfet Francis Idrac de soutenir ce centre de stockage n'a pas découragé les Fabrèguois. Une partie d'entre eux a tenté, hier, d'entrer dans l'enceinte de l'hôtel d'Agglo mais seul Jacques Martinier, le maire de la commune, a pu y pénétrer pour assister à la séance. Comme ses administrés, il ne perd pas espoir de faire échouer le projet : « Tout ça se réglera en temps voulu, devant les tribunaux », a-t-il lancé, avant d'affronter le vote des élus.


Sarah MOTRO"
 
 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack